Depuis 1972, le Musée Mathurin Méheut occupait une vieille maison au cœur de Lamballe. Un endroit jugé, au fil du temps, trop étroit pour permettre de faire découvrir au public l’étendue des talents de cet artiste hors norme né ici en 1882. Il a donc été décidé de créer un nouveau musée capable d’accueillir les quelques 5000 pièces de la collection. Il a ouvert ce 18 juin au cœur du Haras national de Lamballe-Armor, avec l’ambition d’attirer 40 000 visiteurs par an dans un espace à la hauteur de la richesse de son œuvre immense et hétéroclite ; et loin de se limiter à la Bretagne.

Par la force des choses, on avait un espace beaucoup plus petit, des moyens réduits aussi, et je pense que pour les gens, dans l’inconscient collectif, Mathurin Méheut c’est le peintre de la Bretagne et de la mer. C’est vrai bien sûr, mais il n’est pas que ça, loin s’en faut.

Mylène Allano

Conservatrice du Musée Mathurin Méheut

Car si Méheut a beaucoup peint sa région natale, ses habitants, ses traditions, l’homme était aussi illustrateur, décorateur (de paquebots notamment), céramiste et sculpteur. 260 pièces issues des collections du musée ont ainsi été sélectionnées pour dresser un panorama de son œuvre. Et c’est le scénographe Eric Morin qui a imaginé le cheminement thématique à la découverte du travail de l’artiste : « C’est qui est intéressant c’est que l’on a des œuvres de différents formats, petits et grands ; on a aussi une œuvre majeure, qui est la Tapisserie de la mer de Mathurin Méheut avec son carton préparatoire en vis-à-vis. Donc, cela a donné lieu à un dispositif vraiment particulier pour cet ensemble d’œuvres« .

Pièce centrale du musée, cette tapisserie exposée pour la première fois a été tissée en 1946 par la Manufacture des Gobelins. « En fait, on lui avait commandé une allégorie de la mer. A partir de là, il a pris les métiers des gens de mer, donc on les voit aux manœuvres de cabestan, ou sur leurs embarcations. Il a beaucoup représenté dans sa carrière la mer, les animaux, la flore, et là on en a un condensé« , explique la conservatrice. Un espace est également prévu pour accueillir des expositions temporaires faisant écho à l’immense œuvre de Mathurin Méheut disparu en 1958.

Nouveau musée Mathurin Méheut. (DR)

Musée Mathurin Méheut – Place du Martray, 22400 Lamballe-Armor – Du mardi au dimanche (et les lundis après-midi en juillet et août) – Renseignements au 02 96 31 19 99 ou sur le site du musée.

Source

D'autres articles pour vous