Dominique Sorain, le Haut-Commissaire de la République en Polynésie française l’a annoncé mercredi à franceinfo. Le confinement devait prendre fin le dimanche 5 septembre à minuit mais les hôpitaux font encore face à l’afflux de malades du Covid-19.

Article rédigé par

Radio France

Publié Mis à jour

Temps de lecture : 1 min.

Le confinement, le couvre-feu et les restrictions de circulation en vigueur depuis le 23 août dernier en Polynésie française vont être « prorogés« , annonce le mercredi 1er septembre à franceinfo le Haut-Commissaire de la République en Polynésie française, Dominique Sorain.

Les mesures seront détaillées dans la matinée de ce jeudi (en fin de soirée, heure de Paris). Ce confinement, à l’origine fixé jusqu’au dimanche 5 septembre à minuit, entraîne notamment la fermeture des écoles et l’interdiction de sortir de chez soi.

Plus de 400 malades du Covid-19 sont hospitalisés à Tahiti et dans les hôpitaux périphériques, dont 47 personnes en réanimation. Mais une quinzaine personnes ne bénéficient pas des soins dont elles ont besoin.

La Polynésie française déplore 11 décès lié au virus ces dernières 24 heures et 447 depuis le début de l’épidémie.

Plus d’une centaine de soignants vont arriver d’ici la fin de la semaine en Polynésie française, « pour armer des lits de réanimation supplémentaire », annonce le Haut-Commissaire Dominique Sorain. Une trentaine d’entre eux vont arriver « dans les heures qui viennent« .

Habituellement, il y a un peu moins de 30 lits de réanimation à Tahiti, l’objectif est d’arriver à 55 puis 62 lits

Dominique Sorain

franceinfo

Des renforts de sapeurs-pompiers et de militaires de la sécurité civile vont également arriver « pour faire de la vaccination« . « C’est une de nos priorités sur le territoire », explique Dominique Sorain.

Source

D'autres articles pour vous