France Télévisions

Publié

Temps de lecture : 1 min

Une vue de la Voie lactée, une aurore boréale en forme de dragon, une éclipse totale… Ces photos prises en Australie, en Islande ou encore en Namibie vous invitent à lever les yeux vers le ciel.

Des images à couper le souffle. L’Observatoire royal de Greenwich a dévoilé, mardi 2 juillet, les 30 clichés retenus pour la finale de la 16e édition de son concours de photographies d’astronomie organisé chaque année à Londres (Royaume-Uni). Un prix très convoité, car les organisateurs ont reçu plus de 3 500 photos, issues de 58 pays. L’an dernier, deux Français et un Allemand avaient remporté la compétition avec Andromeda, Unexpected, une image d’un gigantesque arc de plasma à côté de la galaxie d’Andromède.

Une vue de la Voie lactée, une aurore boréale en forme de dragon, une éclipse totale… Quel cliché réussira à séduire le jury cette année ? Le lauréat du prix général et les gagnants des différentes catégories seront annoncés le 12 septembre, avant une exposition de leurs œuvres dans la capitale britannique dès le 14 septembre. En attendant le verdict, franceinfo vous fait découvrir neuf des images en lice pour ce prix du meilleur photographe d’astronomie de l’année 2024. 

Cette image de la galaxie spirale NGC 6744 a été capturée par le photographe américain Kevin Morefield depuis l'observatoire El Sauce, au Chili. "On pense que NGC 6744 ressemble à notre Voie lactée telle qu'elle serait vue à 30 millions d'années-lumière", précise l'Observatoire royal de Greenwich. (A MILKY WAY MIMIC / KEVIN MOREFIELD)
José Miguel Picon Chimelis a photographié la montagne Eystrahorn, à Hvalnesviti (Islande), lors d'une tempête solaire. "L'intensité de cette tempête a donné lieu à une impressionnante palette de couleurs dans le ciel", souligne l'Observatoire de Greenwich. (A NIGHT WITH THE VALKYRIES / JOSE MIGUEL PICON CHIMELIS)
La Chilienne Carina Letelier Baeza a signé ce magnifique cliché d'une aurore boréale prenant la forme d'un dragon, observée depuis le site touristique d'Arctic Henge, à Raufarhöfn, en Islande. (ARCTIC DRAGON / CARINA LETELIER BAEZA)
La photographe chinoise Wenlian Li a saisi cette éruption d'une tache solaire depuis la province de Shaanxi, en juillet 2023. (SOLAR PULSATION / WENLIAN LI)
Le Français Gwenaël Blanck s'est rendu en avril 2023 à Exmouth, en Australie, pour capturer cette éclipse solaire totale. L'image consiste en sept photographies superposées. (TOTAL SOLAR ECLIPSE / GWENAËL BLANCK)
"Un feu d'artifice cosmique", selon Jakob Sahner. En décembre 2023, cet Allemand a photographié une pluie d'étoiles filantes des Géminides au-dessus de l'observatoire du Roque de los Muchachos, point culminant de l'île volcanique de La Palma, dans les îles Canaries (Espagne). (A COSMIC FIREWORK, THE GEMINID METEOR SHOWER / JAKOB SAHNER)
Depuis Blue Mountains, en Australie, Andy Casely a photographié la planète Saturne et six de ses lunes, dont Dioné, Titan ou Mimas, en septembre 2023. (SATURN WITH SIX MOONS / ANDY CASELY)
L'Indien Vikas Chander a photographié cette imposante sculpture dans la région de Kunene, dans le nord-ouest de la Namibie, en septembre 2023. (RUN TO CARINA / VIKAS CHANDER)
Toujours en Australie, depuis Gold Coast, Kelvin Hennessy a réussi à immortaliser le passage de la Station spatiale internationale devant la Lune. (THE INTERNATIONAL SPACE STATION DAYTIME MOON TRANSIT / KELVIN HENNESSY)

Source

D'autres articles pour vous