Si la mission de Intuitive Machines et SpaceX est un succès, il s’agirait du premier atterrissage d’un engin américain sur l’astre depuis la fin du programme Apollo.

France Télévisions

Publié Mis à jour

Temps de lecture : 1 min

La Lune vue depuis Eindhoven, aux Pays-Bas, le 28 janvier 2024. (NICOLAS ECONOMOU / NURPHOTO / AFP)

Elles visent la Lune pour la Saint-Valentin. Des entreprises américaines vont tenter d’envoyer un engin sur la Lune le 14 février, à 00h57 (6h57 heure française), a annoncé mercredi 7 février la Nasa. Un alunisseur de l’entreprise Intuitive Machines, basée à Houston, au Texas, sera fixé au sommet d’une fusée de SpaceX.

La dernière tentative, en janvier, avait été menée par un alunisseur de l’entreprise Astrobotic, lancé à bord d’une fusée Vulcan Centaur du groupe ULA, qui regroupe Boeing et Lockheed Martin. En raison d’une fuite de carburant en vol, l’appareil n’avait pas réussi à atteindre la Lune et avait été volontairement désintégré en rentrant dans l’atmosphère terrestre.

L’alunisseur d’Intuitive Machines, dénommé Nova-C, décollera du Centre spatial Kennedy, en Floride, et devrait se poser sur la lune le 2A2 février, près du pôle sud lunaire. Si la mission est un succès, il s’agirait du premier atterrissage d’un engin américain sur la Lune depuis la fin du programme Apollo, il y a plus de 50 ans, et du premier atterrissage sur la surface lunaire réussi par une entreprise privée.

L’alunisseur Nova-C acheminera des instruments scientifiques de la Nasa, qui a passé un contrat de plus de 100 millions de dollars avec la société Intuitive Machines. Ces derniers doivent permettre de mieux comprendre l’environnement lunaire, afin d’aider l’agence spatiale américaine à préparer le retour d’astronautes sur la Lune, qu’elle prévoit avec son programme Artémis. L’engin Nova-C transportera également des sculptures colorées de l’artiste contemporain Jeff Koons.

Source

D'autres articles pour vous