L’édition 2024 du sommet Choose France donnera lieu à plus de 15 milliards d’euros d’investissements dans le pays, pour un total de 56 projets, annonce lundi l’Élysée.

Article rédigé par franceinfoFrançois Breton

Radio France

Publié Mis à jour

Temps de lecture : 2 min

Emmanuel Macron (à gauche) rencontre plusieurs des hommes d'affaires dont Elon Musk et le PDG d'ArcelorMittal Lakshmi Mittal, lors de la 6e édition du sommet "Choose France" au Château de Versailles , en région parisienne le 15 mai 2023. (LUDOVIC MARIN / POOL)

L’Élysée met une nouvelle fois les petits plats dans les grands, lundi 13 mai, au château de Versailles. Emmanuel Macron et plusieurs membres de son gouvernement reçoivent 180 patrons étrangers et français pour le sommet Choose France. Le but de l’événement, dont c’est la septième édition : essayer de convaincre ces dirigeants d’entreprises d’investir en France

Renforcer l’attractivité de la France, face à ses voisins européens représente la volonté d’Emmanuel Macron dès janvier 2018, lorsqu’il lance la première édition du sommet Choose France. Le chef de l’État veut mettre en avant les réformes favorables aux entreprises qui viennent d’être adoptées, comme des baisses d’impôts ou une simplification du code du travail. La mise en scène est soignée, avec un dîner dans la galerie des Glaces du château de Versailles et la possibilité pour les patrons de rencontrer une quinzaine de ministres du gouvernement de l’époque. L’objectif est de dire directement aux grands dirigeants de la planète : investissez chez nous, c’est plus facile ici qu’ailleurs !

La formule n’a pas vraiment changé depuis 2018. Seule la date de l’événement a bougé. Choose France avait lieu juste avant le forum économique mondial de Davos jusqu’en 2020. Il a été décalé depuis au mois de mai. Le cadre reste le même, à savoir le château de Versailles où sont attendus cette année les patrons de Coca-Cola, des dirigeants d’IBM, le géant de l’informatique, d’Amazon ou encore d’AstraZeneca.

Au-delà du déjeuner, des tables rondes sur l’intelligence artificielle ou l’informatique quantique, des discussions directes avec des ministres et même le chef de l’État, sont prévues. Emmanuel Macron prévoit des rencontres en tête à tête avec quelques patrons, pour les convaincre de venir en France avec leurs projets stratégiques, explique l’Élysée. 

Pour 2024, Choose France doit donner lieu à plus de 15 milliards d’euros d’investissements dans le pays, pour un total de 56 projets, indique l’Élysée. L’exécutif affirme que c’est un échange du genre qui a permis en 2023 d’obtenir l’installation à Dunkerque dans le Nord d’une gigafactory pour fabriquer des batteries électriques du taïwanais Pro logium. D’une manière plus générale, 122 projets d’investissements ont été annoncés depuis la création du sommet Choose France, selon le magazine L’Usine Nouvelle. Quelque 122 projets sur six ans, ça reste une goutte d’eau. Alors que sur la seule année 2023, 1815 décisions d’investissements étrangers ont été enregistrées par Buisness France, l’agence publique chargée de promouvoir l’économie française.

Des chiffres, qui selon le cabinet de conseil Ey, font de la France le pays le plus attractif d’Europe pour la cinquième année consécutive, devant le Royaume-Uni et l’Allemagne.

Source

D'autres articles pour vous