Le club parisien a remporté la majorité des récompenses individuelles remises vendredi lors de la cérémonie des trophées UNFP.

France Télévisions – Rédaction Sport

Publié

Temps de lecture : 2 min

Kylian Mbappé lors de la remise des trophées UNFP le lundi 13 mai à Paris. (FRANCK FIFE / AFP)

Le PSG a tout raflé. Les joueurs et les joueuses de la capitale, champions de Ligue 1 chez les hommes et en finale de D1 chez les femmes, ont remporté une grande partie des récompenses individuelles, lundi 13 mai lors de la cérémonie des Trophées UNFP à Paris.

Kylian Mbappé a été sacré meilleur joueur de Ligue 1 avant son départ du PSG. Celui qui a joué dimanche son dernier match au Parc des Princes avec le maillot parisien améliore un record qu’il détenait déjà, remportant pour la cinquième fois consécutive ce trophée honorifique décerné par le syndicat des joueurs (UNFP) depuis 1994 et dont les lauréats sont élus par leurs pairs. Kylian Mbappé devrait aussi devenir le meilleur buteur du championnat pour la sixième année consécutive.

Le Paris Saint-Germain a fait coup double, puisque son attaquante Tabitha Chawinga a été désignée meilleure joueuse de la saison de D1. Avec 18 buts et dix passes décisives à son compteur, la Malawite domine les statistiques individuelles du championnat et a porté son équipe vers la finale, qui verra le PSG se déplacer sur la pelouse de l’Olympique lyonnais, vendredi 17 mai au Groupama Stadium. Pour sa première saison en France, Tabitha Chawinga, arrivée en prêt en septembre à Paris, succède au palmarès, à la Lyonnaise Delphine Cascarino.

Mais le club de la capitale ne s’est pas contenté des récompenses les plus prestigieuses. Plaçant sept joueurs dans l’équipe-type de Ligue 1 et quatre joueuses dans l’équipe-type de D1, le PSG empoche également le trophée du meilleur espoir de Ligue 1, décerné à Warren Zaïre-Emery, et celui de meilleur gardien qui est revenu à Gianluigi Donnarumma. Un autre club parisien s’est distingué, puisque le Paris FC a remporté le prix de meilleure gardienne de D1, reçu par Chiamaka Nnadozie, et celui de meilleure espoir de D1, décerné à Louna Ribadeira.

Le chef d’orchestre du PSG, Luis Enrique, est finalement l’un des seuls artisans parisiens à ne pas avoir été décoré vendredi soir : c’est l’entraîneur du Stade brestois Eric Roy qui a reçu des mains de Didier Deschamps le trophée de meilleur entraîneur de Ligue 1, récompensant la très belle saison de son club, équipe surprise du championnat. Arrivé au chevet du club finistérien en janvier 2023, pour sa deuxième expérience seulement et après onze ans sans exercer, le technicien a d’abord permis au club breton de se maintenir en Ligue 1 la saison dernière, avant de le qualifier cette saison en coupe d’Europe, une première dans l’histoire de Brest.

Eric Roy et Didier Deschamps lors de la remise du trophée UNFP de meilleur coach, le lundi 13 mai, à Paris. (FRANCK FIFE / AFP)

Juste récompense de cette saison hors norme pour les Pirates, deux joueurs brestois figurent dans l’équipe-type de la saison : le latéral gauche Bradley Locko et le milieu de terrain Pierre Lees-Melou. Parmi les autres trophées décernés, Antoine Griezmann (Atlético Madrid) a été nommé meilleur joueur français à l’étranger et Gauthier Hein (Auxerre) a été désigné meilleur joueur de Ligue 2.

Source

D'autres articles pour vous