franceinfo vous fait découvrir la face cachée du Capitole à Toulouse. Dans les recoins cachés de la mairie avec Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse et président de Toulouse Métropole.

Article rédigé par franceinfoMurielle Giordan

Radio France

Publié Mis à jour

Temps de lecture : 2 min

Le Capitole à Toulouse en décembre 2023. (SYLVESTRE / MAXPPP)

Le Capitole de Toulouse abrite à la fois l’hôtel de ville et le Théâtre du Capitole. Dans les recoins cachés de la mairie, on découvre d’abord le salon rouge emblématique du Capitole. « C’est une salle assez solennelle, avec de très belles peintures, des dorures, du marbre« , explique Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse et président de Toulouse Métropole.

Le salon rouge du Capitole est l’emplacement du pouvoir municipal depuis plus de huit siècles. Aujourd’hui, c’est un salon de réception où le maire reçoit les chefs d’État, les ambassadeurs. Dans ce salon a siégé Jean Jaurès, élu au Conseil municipal de Toulouse avant d’être député du Tarn. « Il a donc siégé ici. Et depuis, la tradition, c’est que les maires de Toulouse ont le buste de Jean Jaurès dans leur bureau« , raconte Jean-Luc Moudenc.

Puis, quand on déambule dans le Capitole, on voit les façades à l’intérieur de la cour Henri IV, classée monument historique où trône la statue du roi. « C’est la partie la plus ancienne qui subsiste« , explique Jean-Luc Moudenc. « On a les écussons des capitouls qui étaient les conseillers municipaux de l’époque. Chacun représentait un quartier de Toulouse. Et puis vous avez la statue du roi Henri IV, c’est la seule statue qui a été érigée de son vivant. Dans la cour, vous avez une plaque qui rappelle que le duc de Montmorency a été exécuté par l’épée à cet endroit parce qu’il s’était rebellé contre le pouvoir royal« .

La statue d'Henri IV dans la cour du Capitole à Toulouse, en avril 2006. (SIERPINSKI JACQUES / HEMIS / AFP)

À gauche de la façade du Capitole, au rez-de-chaussée, se trouve le bureau du maire, avec son bric-à-brac d’objets reçus. Il y a des médailles, des portraits et, plus insolite, une baguette d’Harry Potter offerte en 2020 par Jean-Claude Gaudin, alors maire de Marseille, quelques semaines avant les municipales, quand il voit que les sondages sont serrés. Mais l’objet dont le maire de Toulouse est le plus fier, c’est ce drapeau occitan embarqué à bord de l’ISS. « C’est Thomas Pesquet qui l’a amené dans la station spatiale lors de son premier vol et il me l’a ramené en 2017« .

Source

D'autres articles pour vous