L’univers ludique et paradisiaque du designer Italien Matteo Cibic s’invite en Auvergne. L’imagination foisonnante de cet artiste italien dans l’exposition « Le Double Paradiso » est à découvrir au Musée Mandet et au Musée Régional d’Auvergne.

France Télévisions – Rédaction Culture

Publié

Temps de lecture : 2 min

Le designer Mattéo Cibi espose en Auvergne (France 3)

Et si vous vous laissiez embarquer dans un voyage imaginaire, entre rêves, envies et désirs ? Matteo Cibic est un designer internationalement reconnu pour créer des objets aux fonctions hybrides et aux formes anthropomorphiques et ludiques. Mattéo Cibic s’amuse. Il laisse aller sa fantaisie, tout est prétexte au jeu.

Matteo Cibic propose une promenade immersive et insolite. À la fois rétrospective et création sur mesure, l’accent est mis sur le ludique. »Vous connaissez la différence entre un designer et un artiste qui a du succès ? L’artiste doit être vraiment triste, le designer a le droit d’être heureux. J’ai décidé d’être heureux » déclare Matteo Cibic. La bonne humeur est donc au programme de cette exposition répartie entre le musée Mandet et le Musée Régional d’Auvergne à Riom jusqu’au 23 février. 

Le desinger italien Matteo Cibic
Le desinger italien Matteo Cibic Le desinger italien Matteo Cibic (France 3 Auvergne V. Mathieu / C. Fallas / A. Cretin)

La statue gonflable monumentale qui trône dans la cour d’honneur du Musée Mandet donne le ton.  Parmi les 14000 objets d’art de l’Antiquité au XXe siècle de la collection, Paradiso Dreams prend place. Le musée connaît bien le designer italien puisqu’il a accueilli l’un de ses expositions « Made in Ttaly », il y a 26 ans. 

Cette fois, Matteo Cibic s’est amusé à créer un jardin des délices paradisiaque avec ses créations hybrides et humoristiques pour mettre en exergue vingt ans de création de céramiques. Un jardin peuplé de sculptures-arbres et de végétaux en céramique sous des cloches de verre. Les œuvres réalisées de l’artiste à partir de matériaux recyclés dialoguent avec la somptueuse collection du musée.

Dans le jardin des folies consacré à la luxure, il s’est inspiré des tableaux du musée pour créer des bas-reliefs qui invitent à profiter des plaisirs. Mais comme un jardin n’est rien sans parfum, Matteo Cibic est allé encore plus loin dans l’imaginaire en créant ses fleurs du futur.  « Dans le futur, nous n’aurons plus besoin de faire pousser les fleurs en Afrique pour les envoyer en France. Au lieu de distribuer autour du monde des parfums dans des boîtes, nous aurons une plante qui distille son propre parfum. Sentez : dans le futur, nous aurons le n°5 de Chanel à la maison » Avec Matteo Cibic, tout a une odeur, une âme, du goût. Cet épicurien délicat nous offre une vision récréative du monde, un vrai 

Le designer devient aussi conteur au Musée Régional d’Auverge,  s’emparant de ses collections témoignant des coutumes et des savoir faire au XXe siècle. Le conte d’Alice au Pays des Merveilles se transforme ici en joli Petit Chaperon Rouge revisité qui offre une immersion dans le monde imaginaire des contes de fées. Mattéo Cibic propose une scénographie originale de ce célèbre conte de fées avec des décors sur mesure, et des œuvres au design audacieux. L’exposition s’articule autour des péchés capitaux et des désirs. De quoi inviter le public à pénétrer dans un livre de conte monumental.

Le Double Paradiso de Matteo est à découvrir au Musée Mandet jusqu’au 23 février

Source

D'autres articles pour vous