Le miracle a failli se produire, mais le Paris Saint-Germain a fini par céder, logiquement. Le club de la capitale s’est incliné mercredi 24 novembre sur la pelouse de Manchester City (1-2), à l’occasion de la 5e journée de Ligue des champions. Acculés tout au long de la rencontre devant leur but, les Parisiens ont concédé à l’Etihad Stadium la première défaite de leur campagne européenne, mais ont tout de même validé leur qualification pour les huitièmes de finale, grâce à la victoire du RB Leipzig sur la pelouse de Bruges (5-0).

Le problème, c’est que le PSG est certain de terminer deuxième de son groupe et rencontrera une grosse équipe tout en recevant lors du match aller en huitièmes de finale. Après une victoire très heureuse au match aller le 28 septembre (2-0), l’histoire ne pouvait pas se répéter deux fois. Le dernier finaliste de la Ligue des champions, emmené par Pep Guardiola, connaît trop bien la compétition pour se laisser aller à ce type d’écueil.

Pourtant, les Citizens ont bien cru voir dans le PSG leur nouveau chat noir lorsque Kylian Mbappé s’est rappelé au bon souvenir de l’Etihad Stadium. Dans le stade où il s’était révélé au monde entier en C1 un soir de février 2017 avec l’AS Monaco, l’attaquant des Bleus donnait l’avantage aux siens au bout d’une des premières actions offensives des Parisiens (50e) de la rencontre. Passé son échec de la fin de première période (44e), Mbappé pouvait célébrer son 29e but pour son 50e match de C1.

Et Paris pouvait reprendre sa plongée en apnée. Avant le but de son numéro 7, le PSG avait pris la marée, face aux vagues des Citizens, sans jamais laisser la digue céder. D’abord parce que Keylor Navas s’est bien allongé sur la frappe de Riyad Mahrez (33e) mais aussi et surtout parce que le gardien parisien a bien été suppléé par ses défenseurs. Presnel Kimpembe (5e), Achraf Hakimi (18e) et Marquinhos (28e) ont tour à tour sauvé le PSG en contrant et en sortant des ballons chauds devant les buts du Costaricien. Et quand ce dernier n’a pas pu compter sur ses coéquipiers, son poteau a repoussé la frappe d’Ilkay Gündogan (33e).

Finalement, après dix minutes passées à retrouver le ballon à la suite du but de Mbappé, le PSG a été pris au dépourvu au moment où il fallait se remettre à défendre. Nuno Mendes, constamment pris dans le dos ce soir, voyait Kyle Walker servir – avec de la réussite – Raheem Sterling pour l’égalisation (63e). Moins d’un quart d’heure plus tard, sur une action similaire, mais de l’autre côté, l’Etihad Stadium explosait de joie sur le but victorieux de Gabriel Jesus (76e).

La mine déconfite, Neymar a dû s’en vouloir. Quelques instants avant le but de son compatriote de Manchester City, le Brésilien venait de manquer une occasion nette en ouvrant trop son pied gauche (73e). Le miracle ne devait donc pas avoir lieu mercredi, et le PSG va terminer sa phase de groupes sans s’imposer à l’extérieur. Une première en Ligue des champions depuis la saison 2004-2005.

À l’époque, Paris avait terminé bon dernier de sa poule. Cette année, le club de la capitale a assuré l’essentiel avant en s’imposant à l’aller face à Manchester City et contre Leipzig, et terminera 2e derrière le club anglais. La 6e journée contre Bruges offrira un match sans enjeu, mis à part pour les Belges. Mais nul doute que Mauricio Pochettino espère voir un autre visage de la part de son équipe, alors que le PSG a manqué ce soir l’occasion de prouver qu’il est un prétendant à la victoire finale en Ligue des champions.

Source

D'autres articles pour vous