Publié

Durée de la vidéo : 4 min

Patrimoine : les jardins d'Albertas, un petit paradis provençal
Patrimoine : les jardins d’Albertas, un petit paradis provençal Patrimoine : les jardins d’Albertas, un petit paradis provençal (France 2)

Direction les Bouches-du-Rhône, près d’Aix-en-Provence, à la découverte d’un lieu d’exception : les jardins d’Albertas, entretenus par une même famille depuis 13 générations.

En contrebas du village de Bouc-Bel-Air (Bouches-du-Rhône), les jardins d’Albertas surgissent d’un passé lointain. Créés en 1640, ils ont traversé les siècles et conservé leur structure d’origine grâce au travail d’une famille passionnée, qui entretient et restaure les lieux depuis 13 générations. Le créateur des jardins, Henri de Séguiran, a acheté les terres au début du XVIIe, imaginant déjà un grand jardin agrémenté de bassins et fontaines. « Il y a quatre sources qui sont à ce moment-là captées dans des mines, des galeries qui vont chercher l’eau et permettent d’alimenter le jardin », explique Olivier Latil d’Albertas, le co-propriétaire des jardins.

Grâce à ce système, les jardins se sont structurés en quatre terrasses successives, dans l’esprit des jardins italiens de la Renaissance. Au cours de leur existence, ils ont connu des périodes d’abandon, la dernière durant un siècle, jusqu’en 1948. Depuis, la famille d’Albertas s’appuie sur les plans d’origine pour reconstituer le parc le plus fidèlement possible. Les travaux et l’entretien leur coûtent environ 120 000 euros par an. Pour les financer, la famille organise « Les Journées des Plantes ». À la fin du mois de mai depuis plus de 30 ans, jusqu’à 20 000 personnes investissent les jardins durant un long week-end. 

Source

D'autres articles pour vous