Publié

Durée de la vidéo : 2 min

Des centaines de salariés de Tefal ont manifesté mercredi 3 avril devant l'Assemblée nationale, afin de demander le retrait du projet d'interdiction des produits chimiques considérés comme polluants éternels.
Projet de loi sur les polluants éternels : direction et salariés de SEB se mobilisent Des centaines de salariés de Tefal ont manifesté mercredi 3 avril devant l’Assemblée nationale, afin de demander le retrait du projet d’interdiction des produits chimiques considérés comme polluants éternels. (franceinfo)

Des centaines de salariés de Tefal ont manifesté mercredi 3 avril devant l’Assemblée nationale, afin de demander le retrait du projet d’interdiction des produits chimiques considérés comme polluants éternels.

Mercredi 3 avril, les employés du groupe SEB ont tapé sur les poêles qu’ils fabriquent à quelques mètres de l’Assemblée nationale. Ils s’opposent à une proposition de loi qui menace 3 000 emplois selon la direction qui soutient le mouvement. Plusieurs centaines de salariés ont fait le déplacement. « On est plus que motiver pour défendre nos emplois », assure un manifestant. Le texte de loi veut interdire l’utilisation des PFAS. Des composés chimiques très peu dégradables, considérés comme des polluants éternels, qui se trouvent notamment dans des produits du groupe SEB, comme dans le revêtement de leurs célèbres poêles.

Si les salariés assurent que des études ont prouvé que les substances qu’ils utilisent ne sont pas nocives, les associations environnementales estiment que ces substances polluent pendant des centaines, voir des milliers d’années. Elles sont contenues dans certains ustensiles de cuisine, dans les skis, mais aussi dans plusieurs textiles. Certains assurent que les PFAS auraient également des conséquences sur la santé. Le projet de loi sera débattu et voté jeudi 4 avril.

Source

D'autres articles pour vous