Les trois jours de rave party organisés le week-end de Pâques à Pluguffan, sur le site de l’aéroport de Quimper, ont causé plusieurs dizaines de milliers d’euros de dégâts, d’après la préfecture du Finistère. Des plaintes vont être déposées.

Radio France

Publié

Temps de lecture : 1 min

Des participants à la rave party organisée à Pluguffan, le 30 mars 2024. (FRED TANNEAU / AFP)

La préfecture du Finistère évalue à 130 000 euros les dégâts liés à la rave party interdite organisée le week-end de Pâques sur le site de l’aéroport de Quimper. 

« La Région Bretagne, la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) et Météo France vont déposer plainte », annonce la préfecture dans un communiqué. Car de nombreuses dégradations ont été constatées : « L’enceinte de l’aéroport a été forcée en de nombreux endroits et des matériels de sécurité (éclairage des pistes et stations météo en particulier) ont été endommagés », apprend-on.

Au total « plus de 9 500 personnes » ont participé à ce rassemblement interdit. 68 personnes ont été « auditionnées pour organisation, ou complicité d’organisation, d’un rassemblement illégal s’agissant des principaux détenteurs de matériels », ajoute le préfet du Finistère, Alain Espinasse. Les matériels (murs de son, tables de mixage, platines, nombreux dispositifs lumineux, lasers, synthétiseurs) utilisés pour cette rave party « ont été pour leur majorité saisis ». Le volume total saisi est « de l’ordre de 340 m³ ».

Le préfet du Finistère et la procureure de la République de Quimper, Carine Halley « regrettent l’inconscience des participants à ce rassemblement, beaucoup adoptant en outre des conduites à risque ». Le communiqué fait état de « 17 conduites sous l’empire d’un état alcoolique, 83 conduites sous stupéfiants avec 10 mises en fourrière, 20 autres infractions à la police de la route et 92 amendes forfaitaires délictuelles pour détention et usage de stupéfiants ont été relevées ».

De la drogue a également été saisie (440 grammes de résine cannabis, 132 grammes de cocaïne, 20 grammes d’héroïne, 7 grammes de MDMA, 10 grammes de crack, 7 grammes de LSD, 10 grammes de Kétamine, 7 grammes d’Extasy). Les forces de l’ordre ont aussi saisi « 3 300 euros » pendant les quatre jours de rassemblement. 

La préfecture précise qu’une « personne a été interpellée pour trafic de stupéfiants et deux procédures pour détention et usage de stups ont été réalisées ». Six personnes « faisant l’objet de fiches de recherches ont également été appréhendées ». Au total, 9 320 « teufeurs » ont écopé d’une amende de 135 euros pour participation à un rassemblement interdit.

Source

D'autres articles pour vous