Fidèles à leur ADN défricheur, les Trans Musicales de Rennes reviennent plus internationales que jamais du 7 au 11 décembre. Les premiers noms des groupes attendus pour cette 44e édition, dévoilés mardi 20 septembre, ne vous diront rien. Pas de stars au programme mais 80 groupes venus de tous les continents, qui explorent, hybrident, malaxent, entrechoquent les genres musicaux pour en tirer les nouveaux sons captivants de demain.

Au menu, on trouve ainsi de l’acid techno ouïghoure (None Sounds, Samedi 10 décembre), du rock maloya réunionnais (Mouvman Alé, Samedi 10), du psychédélisme colombien (Combo Chimbita, Vendredi 9), du pop rock féroïen (Kóboykex, Jeudi 8) ou encore du jazz américano-érythréen (Hermon Mehari feat. Faytinga, Vendredi 9).

On remarque également des groupes cosmopolites, comme Ayom (Vendredi 9 décembre) qui rassemble des artistes du Brésil, d’Angola, d’Italie et de Grèce pour un voyage à travers les musiques des pays lusophones. 

Le groupe rock Astéréotypie, formé autour de jeunes autistes accompagnés par leur éducateur et des membres du groupe Moriarty, un projet au coeur d’un formidable documentaire actuellement en salles, L’Energie positive des dieux, viendra secouer les Trans (Jeudi 8 décembre).

Beaucoup de groupes rennais (Beau Bandit, Jeanne Bonjour, Mowdee, Sarakiniko, Tago Mago, Vicky Veryno…), dont le festival a acclimaté année après année les jeunes oreilles à tous les syncrétismes sonores, sont également au programme.

« C’est ce mélange qui fait les Trans« , s’est réjoui mardi en conférence de presse Jean-Louis Brossard, directeur artistique et cofondateur du festival.

Plusieurs artistes seront en première française: le Belge Jan Verstraeten et sa pop aérienne et mélancolique (Vendredi 9 décembre), et Duo Ruut  (Mercredi 7) et son jeu de cithare estonienne. L’Australienne Grace Cummings (Samedi 10), avec son rock explosif et sa voix rauque inspirée de Joni Mitchell et Bob Dylan, et Nana Benz du Togo (Samedi 10), un trio de femmes togolaises produites par Peter Solo, leader du groupe Vaudou Game, feront leur première européenne.

La création prévue à L’Aire Libre, qui a révélé des artistes comme Jeanne Added, Benjamin Clémentine ou Aloïse Sauvage, donne carte blanche cette année pour cinq soirs à une jeune artiste originaire de Saint-Nazaire, Zaho de Sagazan.

La chanteuse et musicienne âgée de 22 ans mêle timbre grave et textes profonds, accompagnés de son piano et de rythmes électroniques. Son mélange singulier de « chanson française à la Brel » et de techno berlinoise ou de cold-wave, a déjà fait forte impression en première partie du duo nantais Mansfield Tya au Trianon en octobre 2021 à Paris. 

A noter que comme chaque année, plusieurs artistes se frotteront aussi au public du grand ouest lors de la Tournée des Trans qui démarre le 10 novembre. Quant à la billetterie, elle est ouverte depuis mardi 20 septembre.

Consultez le programme complet des Trans Musicales qui se déroulent à Rennes du 7 au 11 décembre 2022

Source

D'autres articles pour vous