Une série française sacrée meilleure série comique aux prestigieux Emmy Awards internationaux, il faut l’avouer, on n’avait pas vu le coup venir. Des séries de genre policière ou fantastique comme Les Revenants et Engrenages avaient obtenu un prix mais jamais dans cette catégorie.  

C’est précisément la 4e saison qui a reçu ce prix. Avec pour guest-stars Charlotte Gainsbourg, ou Sandrine, qui se moque d’elle-même en train d’essayer de faire du stand-up. C’est tout le sel de cette série créée en 2015 : montrer les coulisses du showbiz, avec de vrais acteurs du showbiz et les agents qui développent leur carrière.

Une idée au départ de l’ancien agent artistique, Dominique Besnehard :

« Moi je pense que ce qui plaît aux gens, c’est un peu ‘La Règle du jeu’ de Jean Renoir. C’est-à-dire : il y a les nantis, les nobles, mais quelquefois on ne sait pas ce qui se passe dans les coulisses, surtout dans les cuisines. Et les petites mains des cuisines, c’est ce qui intéresse aussi le public ».

Dominique Besnehard

à franceinfo

Elles sont nombreuses les stars à être venues interpréter leur propre rôle : Isabelle Huppert qui tourne trois films en même temps, Françoise Fabian et sa pire ennemie Line Renaud, ou Cécile de France qui hésite à faire un lifting. C’est le secret de la série selon Dominique Besnehard :

« C’est ça les belles choses de la série, c’est qu’on rentre tout d’un coup dans leur intimité. Leur intimité de travail, de panique. Il faut aussi que le public s’identifie à ces histoires. Quand on avait fait la chirurgie esthétique avec Cécile de France, ce sont des questions que se pose le grand public. Il y a des femmes qui sont plus âgées que Cécile de France qui doivent se demander si elles doivent se faire faire un lifting ».

Dominique Besnehard a aussi des regrets : « Gérard Depardieu n’est pas venu. Je trouvais que ça aurait été comme un symbole du cinéma qu’il vienne. Mais bon, il n’est pas venu. Je ne vais pas le supplier. Ça aurait été très bien. Il avait cinq jours à passer ».

La saison 4 devait être la dernière. Finalement on repart, d’abord sur un 90 minutes avec l’acteur américain Kevin Kline et Camille Cottin qui se retrouvent à New York. Dix pour cent a enfin surtout gagné ses galons sur 120 territoires, grâce à Netflix. Drôle de situation pour France Télévisions qui avait permis au projet de se faire et se voit voler la couverture par la major américaine.

Source

D'autres articles pour vous