Lors des débats, des élus de la majorité ont affronté plusieurs autres de l’opposition à coups de poing, selon des images retransmises par la télévision publique.

France Télévisions

Publié Mis à jour

Temps de lecture : 1 min

Une bagarre éclate, le 14 mai 2024, entre des députés géorgiens lors de l'examen au Parlement du projet de loi controversé sur "l'influence étrangère". (TV1 / FACEBOOK)

Une scène à peine croyable. Une bagarre a éclaté, mardi 14 mai, entre des députés géorgiens lors de l’examen au Parlement du projet de loi controversé sur « l’influence étrangère », qui a ensuite été adopté malgré d’importantes manifestations d’opposition.

Lors des débats en vue de l’adoption du texte en troisième et dernière lecture, des élus de la majorité ont affronté plusieurs autres de l’opposition à coups de poing, selon des images retransmises par la télévision publique. Peu après, les députés ont voté à 84 voix « pour » et à 30 voix « contre » le texte.

Lundi, le Premier ministre géorgien Irakli Kobakhidzé avait promis que le Parlement voterait la loi le lendemain, faisant fi des appels de la rue et des critiques formulées par les Etats-Unis et l’Union européenne.

En cas d’adoption, la loi imposera à toute ONG ou média recevant plus de 20% de son financement de l’étranger de s’enregistrer en tant qu’« organisation poursuivant les intérêts d’une puissance étrangère ».

Les détracteurs du texte l’ont surnommé « loi russe » car il imite une législation abondamment utilisée par le Kremlin pour réprimer l’opposition. La référence est particulièrement sensible en Géorgie, pays qui balance entre les sphères d’influence russe et européenne et a été envahi par Moscou lors d’une brève guerre en 2008. 

Source

D'autres articles pour vous