L’étape reine du Tour d’Espagne a été remportée jeudi par le Colombien de la Movistar. Primoz Roglic a, lui, fait un pas de plus vers la victoire finale.

Article rédigé par

France Télévisions

Publié Mis à jour

Temps de lecture : 1 min.

La dernière explication entre seigneurs en haute montagne a tourné en faveur de Miguel Angel Lopez (Movistar). Le troisième homme au général a remporté la 18e étape de la Vuelta au sommet du Gamoniteiru, jeudi 2 septembre. Il a devancé d’une vingtaine de secondes l’incontestable leader de ce Tour d’Espagne, Primoz Roglic (Jumbo-Visma), son dauphin, Enric Mas (Movistar) et Egan Bernal (Ineos Grenadiers), qui sont arrivés groupés. Au classement général, le Slovène conserve son maillot rouge et fait un pas de plus vers une troisième victoire finale consécutive.

C’est la troisième fois que Lopez s’impose sur la Vuelta, après deux victoires d’étape en 2017. Le Colombien a parfaitement géré l’ascension du Gamoniteiru, en attaquant à trois kilomètres du sommet. Avec cette victoire, il a consolidé sa place sur la troisième marche du podium, à 2’53 » du maillot rouge. La deuxième marche est toujours occupée par son coéquipier Enric Mas, qui s’est accroché dans les roues de Roglic et Bernal dans les derniers kilomètres d’ascension.

Mais avec 2’30 » d’avance sur l’Espagnol de la Movistar, le Slovène a conforté son maillot rouge. A trois jours de l’arrivée à Saint-Jacques-de-Compostelle, Roglic a contrôlé son adversaire principal et limité l’avance de Lopez. Le coureur de la Jumbo-Visma s’est rapproché d’une troisième victoire finale d’affilée sur les routes espagnoles.

Plus tôt, cette 18e étape a été animée par le long cavalier seul de Michael Storer (DSM), seulement rattrapé dans l’ultime difficulté. Les 14,6 km d’ascension à 9,8 % de moyenne du Gamoniteiru, col hors-catégorie, lui ont été fatals. Le grimpeur a tout de même marqué 25 points dans le classement de la montagne, suffisants pour ravir le maillot à pois à son coéquipier Romain Bardet. Le Français, qui a tenté une attaque au pied de la dernière ascension, a rapidement été repris par le peloton. 

Source

D'autres articles pour vous