Le réalisateur américain Woody Allen tourne pour la première fois un film en français à Paris depuis lundi, avec Lou de Laâge, Melvil Poupaud, Valérie Lemercier et Niels Schneider dans les rôles principaux.

Article rédigé par

France Télévisions Rédaction Culture

Publié

Temps de lecture : 1 min.

Wasp22, son 50e film, est « une comédie noire dans l’esprit de Match Point », a indiqué dans un communiqué le cinéaste de 86 ans qui a vu l’industrie lui tourner en quasi-totalité le dos lorsque sa fille adoptive Dylan Farrow l’a accusé de l’avoir agressée sexuellement quand elle était enfant. Woody Allen nie ces accusations pour lesquelles aucune des deux enquêtes lancées n’a abouti.

Ostracisé aux Etats-Unis depuis #MeToo, le New Yorkais quatre fois oscarisé a continué de trouver un public relativement fidèle ces dernières années en Europe et notamment en France. Mais son dernier film, Rifkin’s Festival, tourné en Espagne, à Saint-Sébastien, avec notamment Louis Garrel, n’y a réuni que 89.000 spectateurs à sa sortie en juillet.

Pour Wasp22, Woody Allen travaillera pour la 5e fois avec le directeur de la photographie italien Vittorio Storaro (Apocalypse Now), son partenaire depuis Café Society. L’actrice Elsa Zylberstein a indiqué la semaine dernière à l’AFP qu’elle figurait également au casting de ce film.

Lors de la sortie de « Un jour de pluie à New York » (en 2019 dans les salles françaises), Woody Allen avait essuyé de nombreuses polémiques, plusieurs acteurs prenant publiquement leurs distances avec lui, dont Timothée Chalamet qui affirmait vouloir reverser son cachet à des associations caritatives défendant les femmes et la communauté LGBT, tandis que d’autres, comme l’actrice américaine Scarlett Johansson ou Catherine Deneuve, le soutenaient et faisaient valoir la présomption d’innocence.

Source

D'autres articles pour vous